Contribution au Denier de l’Église 2011

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

Lors de la messe de clôture des JMJ, Benoit XVI a rappelé aux jeunes « que suivre Jésus dans la foi, c’est marcher avec lui dans la communion de l’Église… ». Le pape a exhorté les jeunes à « aimer l’Église ». Il a souligné l’importance de leur insertion dans les paroisses et de leur participation à l’Eucharistie dominicale.

Notre paroisse  rassemble les jeunes et toutes les générations à la messe du dimanche et en semaine. Elle répond à ceux qui s’adressent à elle pour y préparer et recevoir un sacrement : baptême, mariage, confirmation, pardon, obsèques, ou pour y trouver un accompagnement spirituel.

Elle offre des enseignements aux enfants du catéchisme, aux jeunes de l’aumônerie, aux étudiants, et des formations aux catéchumènes et aux personnes retraitées. Elle accueille des groupes de prière et d’adoration, des concerts et des chœurs. Elle aide les personnes dans le besoin par l’hébergement hivernal et la restauration des sans-abris du quartier chaque samedi pendant toute l’année.

Toute personne peut venir prier, écouter la parole de Dieu, se ressourcer, trouver la paix dans notre belle église.

Pour que notre paroisse demeure une communauté vivante ; pour que les prêtres y exercent tout au long de l’année leur mission sacramentelle et pastorale ; pour que ceux qui les assistent accueillent convenablement ceux qui viennent trouver à la paroisse réconfort ou enseignement ; pour que notre église magnifique reste ouverte à l’admiration des pèlerins et des visiteurs (environ 300 000 par an), je viens à nouveau faire appel à votre générosité.

Le dévouement des prêtres et l’engagement des bénévoles (pour la catéchèse, la surveillance de l’église, le service de l’autel, les fleurs, les chants, la garderie des petits pendant la messe) sont essentiels à la vie paroissiale.

Mais la paroisse ne pourrait tout simplement pas fonctionner sans le travail discret et efficace de la secrétaire, des sacristains, des organistes et chantres, sans une église et des salles chauffées, éclairées, sonorisées, nettoyées et entretenues (il y a toujours des petits et gros travaux d’entretien à effectuer).

Or tout cela, vous le savez, a un coût. Et ce coût est entièrement à la charge de notre communauté paroissiale, c’est-à-dire à la charge de chacun d’entre nous. Le produit des quêtes, des troncs et cierges, et du casuel contribue partiellement au financement des charges annuelles (460 000 € en 2010), le reste est assuré par les dons versés au titre du Denier de l’Église.

Depuis le début de l’année 2011, 200 foyers ont  répondu à notre sollicitation et versé leur contribution au Denier de l’Église et 100 autres foyers nous soutiennent par un versement régulier, pour un montant total au 30 septembre de 110 000 €. Pour faire face à nos charges, il nous faudrait le double. C’est pourquoi j’invite tous ceux qui n’ont pas encore versé leur don en 2011 à le faire maintenant. A titre indicatif, l’Église suggère de donner l’équivalent d’1 ou 2 journées de travail ou de retraite, ou 1 à 2 % du revenu annuel, ou encore 10 % de l’imposition sur le revenu, ce qui permet de mieux  tenir compte des charges familiales.

Pour nous aider, il vous suffit :

  • de nous adresser un chèque du montant de votre don accompagné du bulletin de versement ci-joint complété de vos nom et adresse,
  • ou, si vous optez pour le prélèvement automatique, de nous retourner le bulletin d’autorisation de prélèvement complété et signé.

Une enveloppe réponse à l’adresse de la paroisse est jointe à ce courrier. Vous trouverez dans les documents tous les éléments concernant les déductions fiscales.

Vous pouvez aussi faire directement un don en ligne sur le site internet du diocèse.

C’est votre attachement à l’Église et à votre communauté paroissiale qui lui permet de vivre et de rayonner. Je vous remercie par avance de votre aide et vous assure de ma prière et de mon religieux dévouement.

Père Jacques Ollier

Curé de Saint-Étienne-du-Mont