Entretiens en nous, Seigneur, l’esprit d’adoration

Notre paroisse, selon les désirs des prêtres et des fidèles, offre des temps d’adoration Eucharistique proposés chaque semaine, du mardi au vendredi de 17h à 18h30 (sauf période de vacances scolaires) et le mercredi soir (avec le groupe Abba) de 20h45 à 22h.
Pourquoi un temps Eucharistique en plus et dans quel but ?

Il ne s’agit pas d’un temps Eucharistique supplémentaire. C’est une erreur d’opposer la messe et l’adoration du Saint Sacrement comme si elles étaient concurrentes ; c’est justement le contraire : le culte du Saint Sacrement constitue le « milieu » spirituel dans lequel la communauté peut célébrer l’Eucharistie en esprit et en vérité. Précédée, accompagnée et suivie de cette attitude intérieure de foi et d’adoration, l’action liturgique peut exprimer toute sa signification et sa valeur.

Adoration ! Mystère de Foi et d’amour devant lequel, naturellement, « nous tombons à genoux » ; attitude nécessaire ! C’est ainsi que nous manifestons concrètement notre foi au Christ, véritablement, réellement et substantiellement présent dans l’Eucharistie, avec son corps, son sang, son âme et sa divinité. Nous sommes conscients que l’adoration est la première attitude de l’homme qui se reconnaît comme créature devant son Créateur pour louer celui-ci avec respect et l’exalter comme le fait Marie dans le Magnificat, en confessant qu’il a fait de grandes choses et que son Nom est Saint.

Des saints et des papes nous y encouragent. Le Bienheureux Charles de Foucauld, qui a passé des heures et des heures devant le Saint Sacrement explique : « Quand on aime, on voudrait parler sans cesse à l’être qu’on aime ou au moins le regarder sans cesse. L’adoration n’est pas autre chose : l’entretien familier avec notre Bien-Aimé. On le regarde, on lui dit qu’on l’aime, on jouit d’être à ses pieds, on lui dit qu’on veut y vivre et y mourir » Récemment encore, Benoît XVI, lors de son pèlerinage en France nous disait : « Frères et soeurs, entourons de la plus grande vénération le sacrement du Corps et du Sang du Seigneur, le Très Saint-Sacrement de la présence réelle du Seigneur à son Église et à toute l’humanité. Ne négligeons rien pour lui manifester notre respect et notre amour ! Donnons-lui les plus grandes marques d’honneur ! Par nos paroles, nos silences et nos gestes, n’acceptons jamais de laisser s’affadir en nous et autour de nous la foi dans le Christ ressuscité présent dans l’Eucharistie ! »

Plus que jamais, notre paroisse a besoin d’adorateurs. Un petit noyau de 15 personnes s’organise déjà sur la semaine pour assurer la permanence d’adoration Eucharistique. N’hésitez pas à les rejoindre devant cet admirable sacrement.

Père Anatole DÉDÉGBÉ