Et moi, je ne le connaissais pas

Cette affirmation dite deux fois par Jean-Baptiste dans l’évangile de ce dimanche, peut paraître vraiment étonnante et déconcertante, si l’on a présent à l’esprit qu’elle concerne Jésus, le cousin de celui qui prétend ne pas le connaître ! Et pourtant, elle est vraie, car la connaissance familiale que le Baptiste a pu avoir de Jésus s’est avérée finalement comme « non-connaissance » de l’identité profonde de Jésus, au regard de ce que Jean est amené à découvrir de lui, par l’Esprit.

Cette découverte, selon l’évangile, commence par l’irruption de Jésus sur le chemin de Jean-Baptiste. C’est lui, en effet, qui le premier, vient vers Jean, mais en se mettant humblement après lui. Ainsi Jésus se révèle-t-il comme l’Agneau-Serviteur de Dieu, doux et humble de coeur, qui prend toute notre condition humaine pour la porter à notre manière. Jésus vient vers Jean, qui baptise dans l’eau, et c’est précisément par là, dans son baptême d’eau qu’il est manifesté à Jean comme Celui qui vient pour « plonger » toute l’humanité dans l’Esprit Saint de Dieu qui descend et demeure au-dessus de lui.
Au regard de ce dévoilement de Jésus, Jean-Baptiste pouvait donc à juste titre s’écrier : « Et moi je ne le connaissais pas». Maintenant le connaît-il vraiment ? Le moins qu’on puisse dire est qu’il a appris à le co-naître, c’est-à-dire à advenir et à naître à Jésus, à la révélation de son identité profonde qui lui est donnée dans leur rencontre. Cette co-naissance de Jean-Baptiste à Jésus est tellement profonde qu’elle devient un témoignage ferme et décidé du Baptiste qui affirme : « Moi j’ai vu et je témoigne : c’est Lui le Fils de Dieu ».

Jean-Baptiste représente pour nous le chercheur de Jésus que nous sommes constamment appelés à être, en entrant plus en profondeur dans sa connaissance. C’est précisément sur tous nos chemins humains et dans nos expériences, même non directement chrétiennes, que Jésus vient se dévoiler à nous. En serait-il autrement du scoutisme, dans lequel plusieurs d’entre vous ont engagé leurs enfants ? Notre prière est qu’à l’exemple de Jean-Baptiste, les scouts et guides de France de notre paroisse rendent un jour témoignage de Jésus Christ par toute leur vie, en s’écriant, parce qu’ils l’auront finalement connu : « J’ai vu et je témoigne : Il est le Fils de Dieu ».

Père Justin ZITISA