Ne l’empêchez pas

Jésus vient d’annoncer sa passion. Dans ce don de lui-même, il sera « le dernier et serviteur de tous ». Il invite les apôtres à venir à sa suite, à ne pas chercher les premières places. Malgré cela, Jean réagit comme quelqu’un qui semble se soucier de garder un monopole et celui de ses condisciples.

Ne jugeons pas cet apôtre, ni quiconque. Il a besoin, comme nous, d’entendre Jésus annoncer que l’Esprit Saint est là et, de plus, qu’il est libre de souffler où il veut.

Contemplons l’admirable largeur de vue de Jésus. Il veut nous mettre en garde face au risque du sectarisme, de l’enfermement et de l’intolérance.

Gardons-nous de faire de ceux qui vont à la messe le groupe des « purs ». Soyons plutôt conscients du scandale que constitue, aux yeux des autres, la contradiction existant parfois entre notre pratique religieuse et notre vie concrète journalière.

L’Eucharistie est appel à entrer totalement dans le dynamisme de l’amour, et non signe d’appartenance au groupe des « bons ».

Donne-nous Seigneur un esprit intelligent, patient, large et sage à ta suite.

Puissions-nous vivre de ton Esprit et, par notre manière d’être, faciliter les chemins de l’Évangile.

Père Anatole Dédégbé