ANNÉE DE LA MISÉRICORDE

Le Pape François nous invite à la Miséricorde. Il ouvrira, mardi 8 prochain, solennité de l’Immaculée Conception, une année de la miséricorde pour toute l’Église : « la miséricorde, écrit-il dans la Bulle d’indiction, (11 avril 2015), c’est l’acte ultime et suprême par lequel Dieu vient à notre rencontre. C’est la loi fondamentale qui habite le cœur de chacun lorsqu’il jette un regard serein sur le frère qu’il rencontre sur le chemin de la vie ».

Le conseil pastoral de la paroisse s’est saisi de cette demande du Pape. Il propose à tous les paroissiens, en cette année de la Miséricorde, de former une chaîne de prière.

Chacun de vous est invité à participer à cette chaîne de prière en choisissant un quart d’heure par semaine tout au long de cette année. Bien sûr cela peut paraître audacieux. Le conseil pastoral en est conscient. Il lui a semblé que réserver un quart d’heure par semaine de prière est un effort raisonnable. Le Seigneur Jésus n’invite-t-il pas régulièrement dans l’Évangile à prier, à de-mander, à solliciter, à rendre grâces ? La Vierge Marie, dans l’attente de la naissance du Sauveur ne l’entourait-elle pas de sa douce maternité et de sa prière ?

Par la prière vous porterez tous les habitants de votre quartier jusqu’au cœur de Dieu : enfants, étudiants, familles, avec ou sans emploi, malades ou bien portants, indifférents ou parfois hostiles, esseulés…

Il est à noter que prier peut se faire de bien des façons. On peut prier chez soi, en marchant, dans les transports en commun, en faisant la vaisselle…. Le tout est d’aller à Dieu par la prière.

Concrètement :

  1. à partir du 8 décembre, un tableau d’inscription sera disponible dans l’église ; chacun de vous pourra choisir un quart d’heure.
  2. Un grand cierge brûlera jour et nuit dans l’église au milieu de la nef ; il sera le symbole de notre intercession perpétuelle.
  3. Pour vous aider, des intentions, des textes de prières vous seront pro-posées chaque semaine dans la FIP.

672 :
C’est le nombre de quarts d’heure en une semaine. Nous relèverons hardi-ment ce défi de la prière par amour de Dieu et de nos frères. Et si nous hésitions, demandons à Dieu de nous éclairer. Revenons à notre cœur. Et prions ! Les enfants de la catéchèse ont déjà réservé leur quart d’heure !

P. Jacques Ollier