Marie Noël, poète et en voie de canonisation

Marie Rouget mondialement connue sous son nom de plume de Marie Noël est née le 16 février 1883 à Auxerre (Yonne), décédée dans cette même ville le 23 décembre 1967. Le cinquantenaire de sa mort a été retenu par le ministère de la Culture parmi les commémorations nationales de 2017.

L’œuvre littéraire de la poétesse est présentée dans le Livre des commémorations nationales édité sous l’égide du Haut comité des Commémorations nationales. Le monde littéraire contemporain de Marie Noël a unanimement salué le génie de son talent. Aragon, Bernanos, Colette, Mauriac, Patrice de La Tour du Pin…parmi tant d’autres, exprimèrent leur admiration pour « ces vers déchirants et magnifiques ». Pour Montherlant, Marie Noël était « le plus grand poète français vivant ».

Le Général de Gaulle qui a toujours témoigné une profonde admiration pour l’œuvre de la poétesse déclarera avoir « été ennobli, touché aux larmes » à la lecture des « Chants d’arrière-saison ». Quel est ce cri noëlien qui réunit tous les suffrages, aujourd’hui comme hier, qui rassemble dans une même ferveur les agnostiques, les croyants et les incroyants, les savants comme les humbles ? : « Rien n’est vrai que d’aimer et que d’aimer toujours ».

Dans « Notes intimes », ce chef-d’œuvre de la littérature européenne, Marie Noël, témoin du surnaturel, affronte les questions tragiques sur le Mal, combat le doute, cette « adoration ténébreuse », fait face à la souffrance toujours surmontée dans la lumière d’une invincible Espérance. Principaux ouvrages de Marie Noël : « Les Chansons et les Heures », « Les Chants de la Merci », « Le Rosaire des Joies », « Chants et Psaumes d’automne », « La Rose rouge », « Petit-jour et souvenirs du beau mai », « Contes », « Le chemin d’Anna Bargeton », « Le Jugement de Don Juan », « Le Cru d’Auxerre », « Chants des Quatre-Temps ». Marie Noël a reçu de nombreux Prix littéraires dont le Grand Prix de Poésie de l’Académie française en 1962 et le Grand Prix Littéraire de la Ville de Paris en 1966. Elle a été nommée Officier de la Légion d’honneur par le Général de Gaulle en 1961.

Le rayonnement international de l’œuvre noëlienne est attesté aujourd’hui par de nouvelles traductions et des travaux de recherche universitaire en Europe et sur le continent américain. Lors de leur assemblée plénière à Lourdes en mars 2017, les évêques de France ont voté l’ouverture de la cause en vue d’une éventuelle béatification de Marie Noël. » La conférence sera donnée par M. Anciaux, il a présenté l’œuvre littéraire de la poète dans le « Livre des commémorations nationales »