Veuillez retrouver la dernière feuille d’informations paroissiales :

 

PÉRIODE DE CONFINEMENT :

OUVERTURE DE L’ ÉGLISE :

Le lundi : église ouverte de 15h15 à 18h15

Du Mardi au Vendredi : église ouverte de 10h15 à 12h15 et de 15h15 à 18h15.

Samedi : église ouverte de 10h15 à 12h15 et de 15h15 à 18h15.

Dimanche : église ouverte de de 15h à 18h

 

Chers Paroissiens,

Comme vous, j’ai été attristé du rejet par le Conseil d’Etat du recours présenté par le président de la conférence des évêques de France. Avec Mgr Éric de Moulins-Beaufort, je note que le droit a été précisé, notamment sur la question de la liberté de culte :

« Nous avons appris à vivre en régime de séparation et à goûter la liberté qu’y trouve l’Église de vivre sa vie propre, non pas hors de l’État mais sans sa contrainte, non pas contre la société mais en son sein, en servant sa cohésion, mais selon la dynamique propre de la foi en l’Évangile du Christ et de la dilatation du cœur et de l’action que nous en recevons. En un temps où, pour des raisons tout à fait compréhensibles, qui relèvent de sa responsabilité, l’État cherche à renforcer sa surveillance des religions, quelles qu’elles soient, nous devons être vigilants, – nous, ce sont tous les citoyens français-, sur la précision des textes qui limitent ou encadrent ou expriment les libertés fondamentales. » Discours du 8 novembre 2020.

                                                               ***

Cette privation de messe aussi douloureuse soit-elle, peut être vécue comme notre participation à l’effort commun  demandé à notre pays comme à bien des peuples en cette période de pandémie. Ainsi en ces jours, si le culte rendu à Dieu se déploie moins dans les murs de nos églises, il est bien rendu visible par l’aide charitable que ne cesse de développer l’Église pour venir en aide aux plus fragiles grâce aux fidèles du Christ de tout âge qui s’engagent. Venez le constater et y prendre part rue Descartes chaque samedi matin où le mercredi soir lors des maraudes.

Cette privation de messe n’est pas une privation de vie religieuse. Votre église est ouverte chaque jour pour des temps de prière (Adoration Eucharistique – Chapelet – Prière de l’Angelus – Respiration spirituelle en musique et chant grâce à Vincent Warnier, notre organiste  et Sébastien Fournier, contre-ténor qui se rendent disponibles). Une permanence sacerdotale se déroule du mardi au samedi. Le sacrement du pardon (confession) est proposé chaque jour. Si je suis heureux de constater qu’il y a toujours un flux de paroissien….rassurez-vous il n’y a pas des foules qui obligeraient des distances  intenables et dangereuses !

                                                                      ***

Oui, chaque dimanche, premier jour d’une semaine nouvelle, l’Église nous invite à vivre ce que les premiers disciples ont expérimenté le jour de Pâques (un premier jour de la  semaine) : la rencontre avec Jésus ressuscité, l’expérience de la présence de celui qui a  remporté la victoire sur toute forme de mal et de mort et qui nous invite, unis à lui, à  être désormais en communion avec le Père.  

  • Un récit de cette expérience est particulièrement précieux pour nous chrétiens qui
    n’avons jamais vu Jésus ressuscité mais qui devons vivre de cette rencontre, de cette
    expérience de sa présence: il s’agit de la rencontre de Jésus avec les disciples d’Emmaüs (Lc 24, 13 – 35). Lorsqu’ils le voient ils ne le reconnaissent pas et le croient encore absent. Quand ils font l’expérience de sa présence et le reconnaissent, il disparaît  à leurs regards mais reste pour toujours présent avec eux. Nous avons ici la matrice de  l’expérience chrétienne de la rencontre avec Jésus et des modalités de sa présence. Trois  modalités complémentaires, trois dons que Jésus offre pour toujours à ses disciples pour  les rejoindre :  

–  le don de sa Parole « notre cœur n’était-il pas brulant en nous tandis qu’il nous 
parlait sur la route et nous ouvrait les Écritures ».  

–  le don de son Eucharistie « ayant pris le pain, il prononça la bénédiction et,  l’ayant rompu, il le leur donna » 

–  le don des frères, de la communauté rassemblée « ils se dirent l’un à l’autre… 
ils y trouvèrent les Onze apôtres et leur compagnons qui leur dirent… à leur tour 
ils racontaient ».  

 La messe dominicale (et la messe en générale) rassemble ces trois dons pour nous permettre de vivre  de cette rencontre et de cette présence. Parole,  Eucharistie  et  communauté  chrétienne.  C’est  la  raison  pour  laquelle  elle  est  si  essentielle. Il y va de toute notre vie chrétienne. La messe contient ces trois dons… si bien que n’envisager que le don de l’Eucharistie, serait une désarticulation atrophiant le Mystère. Notre époque tentée par l’individualisme, verrait dans « des distributions de communion » un substitut à la messe ! Ce que l’Église n’a jamais fait même dans des pays où manque la présence sacerdotale et donc eucharistique ! 

         Lorsque notre participation à la messe dominicale n’est pas possible, pour des motifs indépendants de notre volonté, en période de confinement comme celle que nous vivons aujourd’hui,  nous sommes invités à nous unir spirituellement à la messe qui est célébrée ce jour-là (à la paroisse, les prêtres – dont c’est la mission- célèbrent à vos intentions chaque jour.) Nous devons accueillir la Parole de Dieu du  dimanche chez soi. Alors nous recevons deux des dons que le Christ a laissés, (la Parole et la communauté à laquelle j’appartiens toujours) avec le désir de pouvoir dès que ce sera possible rejoindre la  communauté chrétienne rassemblée pour la plénitude du don : la messe dominicale.  

Si les messes télévisées peuvent être un support de prière, beaucoup ont fait  l’expérience que cela soulignait peut-être encore davantage le manque de présence, de  participation, de relation.  Ma relation à Dieu n’est pas virtuelle mais réelle par la présence des autres !

Désormais, chaque fin de semaine, nous vous transmettrons la Parole de Dieu du Dimanche que vous puissiez la recevoir comme le « Bon pain du jour » que vous offre le Seigneur pour vivre de son Nom !

Avec l’assurance de ma prière à vos intentions en sollicitant aussi la vôtre pour nous vos prêtres !

Père Denis Metzinger, curé, 10 novembre 2020

« La sacramentalité de la Parole se comprend alors par analogie à la présence réelle du Christ sous les espèces du pain et du vin consacrés. En nous approchant de l’autel et en prenant part au banquet eucharistique, nous communions réellement au corps et au sang du Christ. La proclamation de la Parole de Dieu dans la célébration implique la reconnaissance que le Christ lui-même est présent et s’adresse à nous pour être écouté. Sur l’attitude à avoir aussi bien envers l’Eucharistie qu’envers la Parole de Dieu, saint Jérôme affirme : «Nous lisons les Saintes Écritures. Je pense que l’Évangile est le Corps du Christ ; je pense que les Saintes Écritures sont son enseignement. Et quand il dit : si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez pas son sang (Jn 6, 53), ses paroles se réfèrent au Mystère [eucharistique], toutefois, le corps du Christ et son sang sont vraiment la Parole de l’Écriture, c’est l’enseignement de Dieu. Quand nous nous référons au Mystère [eucharistique] et qu’une miette de pain tombe, nous nous sentons perdus. Et quand nous écoutons la Parole de Dieu, c’est la Parole de Dieu et la chair du Christ et son sang qui tombent dans nos oreilles, et nous nous pensons à autre chose. Pouvons-nous imaginer le grand danger que nous courons ? » . Le Christ, réellement présent dans les espèces du pain et du vin, est présent analogiquement dans la Parole proclamée dans la liturgie. Approfondir le sens de la sacramentalité de la Parole de Dieu, peut donc favoriser une compréhension plus unifiée du mystère de la révélation se réalisant « par des actions et des paroles intrinsèquement liées entre elles » , qui profitera à la vie spirituelle des fidèles et à l’action pastorale de l’Église. »

Benoît XVI – exhortation « Verbum Domini §56-30/09/2010 »

 

 

A retenir dès maintenant

Restons unis dans la prière !

L’église reste ouverte pour la prière. Vous pouvez toujours passer en faisant vos courses ou durant votre heure quotidienne de promenade (cf autorisation dérogatoire). Il est important d’apporter votre témoignage – par votre présence- même rapide sur l’importance de l’ouverture des églises.

Le lundi : 17h prière du chapelet – 18h récitation de l’Angélus.

Du Mardi au Vendredi : 12h récitation de l’Angélus / 17h-18h Accueil par un prêtre—possibilité de se confesser – Adoration Eucharistique

Samedi : 11h-12h Accueil par un prêtre—possibilité de se confesser  – 12h récitation de l’Angélus

17h-18h Accueil par un prêtre—18h récitation de l’Angélus

Dimanche : église ouverte de de 15h à 18h / 16h Heure Musicale – 17h15 Chapelet médité.

**************************************************************************************************

* Avec cette deuxième séquence de confinement, l’impossibilité de célébrer avec la communauté présente, votre paroisse est privée d’une majeure partie de ses ressources financières régulières. La quête physique disparaît donc.Cette quête dominicale, il faut le rappeler, est une offrande spirituelle ; c’est pour cela qu’il n’y aura jamais de tarif, de barème, qu’elle est anonyme et qu’elle n’est assortie d’aucun avantage fiscal.Son affectation est généraliste puisqu’elle sert à financer les besoins courants de votre paroisse.En attendant de pouvoir à nouveau retrouver la communauté rassemblée, nous vous proposons de continuer à donner chaque dimanche votre offrande. Un grand merci pour votre offrande régulière pour votre paroisse. C’est réellement important pour l’équilibre de ses comptes. 

   www.don.saintetiennedumont.fr

Vente de sapins par les scouts de Saint Étienne du Mont

Les scouts de votre paroisse vendent des sapins de Noël Nordmann d’excellente qualité pour financer leur camp d’été. Nous partons cet été en Pologne à Gdansk rejoindre un Jamboree, un vaste rassemblement de scouts de toute l’Europe et ce projet ambitieux coûte cher !

Nous livrerons les sapins à votre domicile si la réglementation le permet, dans le cas contraire, vous pourrez venir les retirer à notre local au 26 rue Descartes.

Les dates de livraison à domicile ou de retrait sont du jeudi 12 décembre au dimanche 15 décembre, en fin d’après-midi en semaine, en journée le week-end. Nous n’achetons les sapins que sur commande, pour ce faire, je vous invite à remplir le questionnaire en copiant le lien ci-dessous dans la barre de recherche de votre navigateur Internet https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdgGFCg7cOGJ5ixLob9cqkiXDcTMvTwNfFEQdxaCkIjWeRUPg/viewform?usp=sf_link

Amitiés scoutes,

Pour plus d’information, vous pouvez aussi contacter Adrien Donat-Bouillud, chef scout par téléphone au +3369548609 ou par mail adrien.donat@gmail.com

Voici une grille de l’offre de sapins ainsi que leur prix :

Taille80/100 cm125/150 cm175/200 cm200/250 cm
Prix25€45€65€85€