Ascension du Seigneur

Mercredi 24 mai

  • messe anticipée à 18h45

Jeudi 25 mai

  • messes à 11h et 18h45

Les rendez-vous des prochains jours

  • Concert au profit de l’association Foi, beauté, souffrance le 28 mai 2017, à 16:00
    Programme : Boëly, Bach, Mendelssohn, Bach. A l’orgue, Vincent Warnier, chanteurs : N. Baierl et J. Dubarry

La vie de la paroisse

Repas de la Fraternité Paroissiale

Le vendredi 16 juin 2017, le Conseil Pastoral, vous invite à participer au premier Repas de la Fraternité Paroissiale. Le Conseil Pastoral souhaite organiser des diners afin de renforcer les liens qui nous unissent, de favoriser les rencontres et les … Lire la suite

Veillée de prière pour la vie

Les évêques d’Ile de France vous invitent à la 9ème veillée de prière pour la vie. Elle aura lieu le mardi 30 mai prochain en la cathédrale Notre-Dame de Paris, de 19 h 30 à 21 h 30. Nous nous … Lire la suite

L'éditorial de la semaine

« D’ici peu de temps, le monde ne me verra plus, mais vous, vous me verrez vivant, et vous vivrez aussi ! »

« Le jour qu’on appelle jour du soleil, a lieu le rassemblement en un même endroit de tous ceux qui habitent la ville ou la campagne.

On lit les mémoires des Apôtres et les écrits des Prophètes, autant que le temps le permet.

Quand le lecteur a fini, celui qui préside prend la parole pour inciter et exhorter à l’imitation de ces belles choses.

Ensuite, nous nous levons tous ensemble et nous faisons des prières pour nous-mêmes … et pour tous les autres, où qu’ils soient, afin que nous soyons trouvés justes par notre vie et nos actions et fidèles aux commandements, pour obtenir ainsi le salut éternel.

Quand les prières sont terminées, nous nous donnons un baiser les uns aux autres.

Ensuite, on apporte à celui qui préside les frères du pain et une coupe d’eau et de vin mélangés.

Il les prend et fait monter louange et gloire vers le Père de l’univers, par le nom du Fils et du Saint-Esprit et il rend grâce (en grec : eucharistie) longuement de ce que nous avons été jugés dignes de ces dons.

Quand il a terminé les prières et les actions de grâce, tout le peuple présent pousse une acclamation en disant : Amen.

Lorsque celui qui préside a fait l’action de grâce et que le peuple a répondu, ceux que chez nous on appelle diacres distribuent à tous ceux qui sont présents du pain, du vin et de l’eau « eucharistiés » et ils en apportent aux absents »

(saint Justin, Apologie, 1, 65)

Comme il est émouvant de constater que ce texte, rédigé un siècle seulement après l’Ascension du Seigneur, nous semble contemporain. Ce qu’on y lit, la pratique de la primitive Église ressemble, à s’y méprendre, à ce que des centaines de millions de chrétiens célèbrent chaque dimanche : se rassembler, écouter les Ecritures Saintes, se donner la paix, louer Dieu, lui offrir l’offrande de sa Vie résumée dans le pain et la vin, se tourner vers les malades et les pauvres…

Telle est notre pratique, hier et aujourd’hui. Telle est notre foi.

Hier comme aujourd’hui, elle rend présent le Dieu Vivant qui offre, à ses enfants, sa Vie en abondance.

P. Ollier

Lien permanent vers cet éditorial