Les rendez-vous des prochains jours

  • Cercle Ozanam le 23 janvier 2017, à 20:45
    Formation à la Doctrine sociale de l'Église

La vie de la paroisse

Plan Igloo : du 2 janvier au 4 mars 2017

Contacts et inscriptions : Madame MEURISSE ou Monsieur CISCATO Du 2 janvier au 3 mars 2017, la paroisse accueillera et hébergera 5-6 personnes de la rue (hommes) au «Plan Igloo». Il nous reste encore des places ! Si vous connaissez … Lire la suite

Pèlerinage en Terre Sainte – étudiants et jeunes professionnels

L’aumônerie de Jussieu avec les paroisses Saint Etienne du Mont et Notre Dame des Champs organise un pèlerinage en Terre Sainte pour les étudiants et jeunes pros. du 1er au 10 août 2017 Prix: env. 600 € sans compter le … Lire la suite

L'éditorial de la semaine

« Que le Dieu de l’espérance vous remplisse de toute joie et de paix dans la foi.» Lettre de saint Paul aux Romains 15,13

p. J. Ollier

Quel vœu plus désirable pourrions-nous recevoir et adresser ? Souhaitons-nous les uns les autres de grandir dans l’espérance. L’espérance ! Elle est comme une petite fille qui court en avant, écrivait le poète. « Quelle ne faut-il pas que soient ma grâce et la force de ma grâce pour que cette petite espérance, vacillante au souffle du péché, tremblante à tous les vents, anxieuse au moindre souffle, soit aussi invariable, se tienne aussi fidèle, aussi droite, aussi pure ; et aussi invincible, et immortelle, et impossible à éteindre ; que cette petite flamme du sanctuaire*. »

Sans espoir, sans espérance, comment marcherions-nous ? Sans espoir, sans espérance, vers quoi irions-nous ?

Mais nous ne sommes pas sans espérance.

Nous sommes héritiers de cette longue tradition d’hommes et de femmes debout dans l’adversité. Éclairés d’une lumière d’en-haut, lorsque les ténèbres envahissent la terre de violences, de mensonges et de bruits.

Nous portons avec nous l’espoir d’une humanité où personne n’est de trop, où chaque enfant, chaque adulte est considéré, accueilli, honoré. Plus que tout, au-dessus de tout, de l’argent, du pouvoir, de l’égoïsme, la personne humaine est regardée par les chrétiens comme un trésor, un espoir. Sur elle repose toutes les attentes. Elles ne viendront pas de la technologie mais de choix personnels courageux et déterminés. Le choix du bien commun. Bien de tous qui ne se trouve que par le concours de tous, sans aucune exception.

Qu’est-ce à dire, sinon que nous mettons chaque personne au-dessus de toutes les forces idéologiques ou pratiques.

La personne humaine est le critère ultime éthique, social, économique et politique.

En ferons-nous la preuve ? Qu’il suffise de se tourner vers Dieu.

Là, dans le creux de la crèche, dans les bras de sa mère, au creux de la croix. Il a élu l’humanité comme sanctuaire. Jamais il ne s’en repentira.

P. Ollier

*Charles Péguy, Le Porche du mystère de la deuxième vertu, 1912

Lien permanent vers cet éditorial