Nomination du Père Dédégbé

Mgr Aupetit, archevêque de Paris, a nommé le Père Anatole Dédégbé vicaire à la paroisse Saint-Éloi, dans le XIIème arrondissement. Il demeure juge à l’officialité. Le nom de son successeur vous sera communiqué prochainement.

Nous entourerons le P. Anatole, dimanche 24 juin, à la messe de 11h pour le remercier chaleureusement de son ministère à Saint-Étienne-du-Mont durant les 8 dernières années. A l’issue de la messe, nous lui témoignerons notre reconnaissance par un souvenir et nous l’entourerons à la chapelle des catéchismes. Ceux qui souhaitent participer au souvenir peuvent contacter le se-crétariat.

Messe d’Au revoir du Père Ollier

Le Père Ollier célébrera une messe d’Au-revoir, dimanche 17 juin, à 11h00. A l’issue de la messe, une réception simple réunira les paroissiens dans la chapelle des Catéchismes.
Le P. Ollier a été nommé curé de la paroisse Saint-Pierre-de-Chaillot (Paris) à compter du 1er septembre. Il demeure enseignant à la faculté de théologie Notre-Dame du Collège des Bernardins.
Le nom de son successeur est Denis Metzinger, actuel curé de Saint-Charles-de-Moncea.

Les rendez-vous des prochains jours

  • 3e dîner de fraternité le 01 juin 2018, à 19:30
  • Présentation de la restauration des vitraux du cloître le 14 juin 2018, à 17:00
    Par Jessica Degain,conservatrice du patrimoine. Dans la galerie du cloître de Saint-Étienne-du-Mont Les vitraux ont été restaurés en 2017 par la Manufacture Vincent-Petit (Troyes). L’arche de Noé : Cette verrière typologique présente une richesse décorative et un souci du détail impressionnant qui témoigne de la virtuosité de l’art de la peinture sur verre à Paris au XVIIe siècle. Entrée libre
  • Conférence sur le TRANSHUMANISME le 25 juin 2018, à 20:30
    53 rue de la Montagne Sainte Geneviève Demian BATTAGLIA, chercheur à l’Institut de Neurosciences des systèmes (INSERM Aix-Marseille) nous présentera la manière dont certains scientifiques envisagent l’augmentation du cerveau humain, la fusion entre intelligence humaine et intelligence artificielle et ce qu’on appelle l’ “upload” de l’esprit humain dans un système informatique ou robotique. Il passera au crible certaines déclarations du transhumanisme en identifiant des “impossibilités” scientifiques, mais aussi des prédictions qui pourraient se réaliser dans un avenir proche. Cette discussion critique permettra d’identifier les faux arguments utilisés par les prosélytes du transhumanisme, mais aussi de comprendre comment les avancées technologiques majeures en cours pourraient changer notre monde de manière profonde, en posant des nouveaux défis éthiques et théologiques (comment continuer à parler de Dieu et de sa nécessité dans un monde d’“hommes-dieux"?). Il évoquera aussi les bonnes utilisations de la simulation du cerveau et des interfaces cerveau-machine, notamment dans les domaines de la "neurochirurgie augmentée” et des prothèses, au service des hommes “diminués” par la pathologie.

La vie de la paroisse

Annonces de la semaine du 17 juin

Ordinations sacerdotales à Notre-Dame -de-Paris, samedi 30 juin, 9h30 Seront ordonnés prêtres : Alexis balmont (Missions etrangères de paris), Pierre-Henri debray , Henri beaussant, Philippe cazala, Julien guérin, Jean-Basile gras, Ramzi saadé KERMESSE DE L’ÉCOLE SAINTE GENEVIÈVE. Samedi 23 et … Lire la suite

Dîner fraternel du vendredi 1er Juin

Le conseil pastoral vous rappelle le dîner fraternel du 1er juin prochain. N’hésitez pas à vous inscrire, comme invité ou invitant, soit directement au secrétariat, soit par mail à paroisse@saintetiennedumont.fr, soit par courrier au 30 rue Descartes 75005 PARIS. Pour … Lire la suite

L'éditorial de la semaine

Naissance de Saint Jean-Baptiste, naissance d’une mission !

Jean-Baptiste est le seul parmi les Saints dont la nativité est fêtée solennellement comme celle de Jésus et de Marie. Il est le point de croisement entre la première et la deuxième alliance.
C’est lui qui a tressailli d’allégresse dans le sein de sa mère à la visitation de Marie et Joseph au couple Elisabeth et Zacharie ; Zacharie dont le nom signifie « Dieu se souvient !». Il a désigné et montré Jésus à ses disciples : « Voici l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde », que nous accueillons et contemplons, nous aussi, à chacune de nos Eucharisties. Ce que vont revivre, d’une façon toute particulière, tous ces jeunes prêtres et diacres ordonnés ces jours-ci pour le compte de notre église locale.

Jean-Baptiste est aussi celui qui invitait les foules : à préparer les chemins du Seigneur ; à lui laisser toute la place qui convient : « Voici venir derrière moi celui qui est plus puissant que moi. » En ce moment où nous faisons le bilan d’une année écoulée juste avant les vacances, nous pouvons nous demander : où en sommes-nous dans notre réponse à l’appel reçu à suivre, dans la joie et la confiance, l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde? Comment avons-nous essayé de rendre compte et de transmettre l’espérance qui nous habite ? Comment nous sommes-nous adaptés aux di-
vers événements, sans nostalgie d’un passé révolu ?

Comment nous sommes-nous mobilisés pour préparer les chemins du Seigneur ? Vastes chantiers auxquels les prêtres que Dieu nous envoie, s’évertuent à nous mobiliser ?

C’est ce que j’ai essayé, moi aussi, d’accomplir pendant les quelques huit années de présence chez vous sur cette paroisse. Au moment de changer de rive pour poursuivre la mission, je déroule mes souvenirs et ils sont tous, pour une grande part, des actions de grâces. Je dis donc merci à Dieu, aux prêtres qui m’ont parfaitement intégré dans leur équipe et à vous tous, paroissiens de Saint-Étienne-du-Mont et, aussi, je me confie à la bienveillante miséricorde de Dieu et de chacun de vous.
Jean-Baptiste, homme du désert peut nous aider à prendre du recul pour percevoir l’essentiel de notre vocation et aussi, dans un esprit chaque fois renouvelé, de notre mission. Le Seigneur compte sur nous. Vivons davantage son appel dans cette confiance exprimée par le psalmiste : « C’est toi, Seigneur, qui as créé mes reins, tu m’as tissé dans le sein de ma mère. Je reconnais devant toi le prodige, l’être étonnant que je suis. » (Ps 138, 13-14).

P. Anatole DEDEGBE

Lien permanent vers cet éditorial